vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Télécom » PAIEMENT MOBILE & SMARTPHONES
PAIEMENT MOBILE & SMARTPHONES

PAIEMENT MOBILE & SMARTPHONES

INTRODUCTION :

       Le gouvernement marocain vient de relancer le paiement mobile par NFC. Pour bien cerner les choses, il faut expliquer la différence entre tous les paiements mobiles existants actuellement et voir pourquoi cette décision du gouvernement revêt une grande importance.

    Le paiement mobile englobe toute transaction effectuée avec le téléphone mobile, il en existe 4 types différents :

1- Le paiement se fait par internet en saisissant le numéro de sa carte bancaire, son nom et d’autres informations pouvant être demandées par le commerçant.
2- On peut payer par l’envoi d’un simple SMS avec son téléphone mobile.
3- Par simple scan du QR code (Quick Response code :une sorte de code-barres à 2 dimensions).Affiché par le téléphone. Il est sans contact, puisque le lecteur et le téléphone ne sont pas en contact physique mais visuel.
4- Le téléphone doit être équipé de la technologie NFC .Il suffit d’approcher son téléphone du terminal de paiement et le paiement sera effectué. Il est aussi sans contact.

C’est ce dernier mode de paiement qui est le sujet de cet article. C’est celui qui est concerné par la relance du gouvernement.

   SITUATION PAIEMENT MOBILE :

Ce mode de paiement a été lancé en 2018, mais beaucoup d’embuches l’ont empêché de se propager à travers le Maroc comme on l’a souhaité. Il a fallu l’accompagner de décisions techniques et structurelles, dont la plus importante est l’interopérabilité, et c’est ce qui vient d’être réalisé par la Banque du Maroc avec l’aide de l’ANRT. On pourra citer aussi que notre ministre des finances est ingénieur Telecom et donc certainement, un fervent adepte des technologies de l’information.

Nous savons tous que le marocain est un grand consommateur de nouvelles technologies, il suffit de les mettre à sa disposition.

Il a fallu la pandémie du COVID-19 ainsi que les très fortes demandes sur le cash avec la pénurie de billets des guichets automatiques, pour accélérer les décisions, dont surtout l’interopérabilité et mettre au pas les récalcitrants.
Le paiement mobile est utilisé par beaucoup de pays développés et non-développés aussi. En l’occurrence Chine, Corée du Sud, France, l’Afrique subsaharienne, l’Amérique latine etc.

Certains utilisent la technologie NFC tandis que d’autres la technologie QR code ou même par SMS.

Le Japon et la Corée du Sud sont les plus avancés en NFC, En Corée du Sud les usagers sont 20 millions en 2012 déjà. On serait tentés de penser que la cause est Sony, LG et Samsung.

Par contre un bon niveau est atteint par l’Afrique subsaharienne par le paiement par SMS.

IMPACT ECONOMIQUE ET SOCIAL :

      La création d’emplois et la diminution de l’utilisation du cash sont parmi les grands objectifs de ce moyen de paiement. Il offre une grande sécurité en évitant le transport et le stockage du cash ainsi que la comptabilisation rapide des sommes dans les comptes bancaires. La fluidité et la facilité de circulation de l’argent va permettre un plus grand développement de l’économie, puisque la consommation sera accélérée et des emplois, liés à son déploiement, seront créés.

   Le paiement mobile représentera aussi un axe de croissance pour la majorité des entreprises : Opérateurs télécoms, vendeurs et fabricants de téléphones, stations et sociétés d’hydrocarbures, moyens de transport, grands distributeurs, petits commerçants etc.

     Tous les secteurs seront touchés et des emplois seront créés par la création de sociétés habilitées à ouvrir des portes-feuilles virtuels (m-wallet), ainsi que les distributeurs de TPE. Cela fait penser au boom des téléboutiques et des cybercafés. On est vraiment tentés de dire que l’apport à l’économie nationale est extrêmement positif et c’est pour cela que beaucoup d’acteurs économiques l’attendaient.

COMMENT CA MARCHE ?

Le paiement mobile nécessite l’utilisation d’un portefeuille, appelé aussi le m-wallet, souscrit auprès d’un établissement de paiement tel qu’Orange Money. Le montant sera téléchargé comme les soldes du téléphone, dans sa carte SIM.

      Beaucoup de sociétés peuvent ouvrir un compte m-wallet pour les utilisateurs. Toutes les banques, les opérateurs télécoms ont créé de telles sociétés ainsi que les Fin Tech. Le paiement ne doit pas excéder 400 dirhams ,50 euros en France, ce qui est une des mesures de sécurité et le téléphone doit être à moins de 10 cm, (souvent plutôt 3 cm), du lecteur qu’on appelle Terminal de Paiement Electronique TPE    Le téléphone ne peut pas être lu à des distances plus grandes ce qui est encore une mesure de sécurité pour éviter le piratage.

     Les clients détenteurs d’un m-wallet (porte-monnaie mobile), quel que soit son émetteur, pourront effectuer des paiements mobiles auprès de tout commerçant ou autre, disposant d’un terminal (TPE).  Ces TPE peuvent accepter tous types de moyens de paiements disponibles sur le marché : Carte bancaire avec ou sans contact, Mobile NFC (Near Field Communication) et QR code. De plus, à travers ces mêmes TPE les m-wallet étrangers seront acceptés, à savoir : Google Pay, Apple Pay, Ali Pay et Samsung Pay ou autres.

DESCRIPTIONS TECHNIQUES DU NFC:

 J’avais déjà décrit les technologies RFID et NFC dans un article de LTE-MAGAZINE de novembre 2015.L’article détaillait toutes ces technologies et toutes les utilisations .Par contre maintenant nous avons seulement besoin de la NFC appliquée au paiement mobile et utilisée par les smartphones et les tablettes.

     La NFC, signifiant “Near Field Communication“, qu’on appelle aussi CCP, en français, ‘’Communication en Champ Proche’’. Il s’agit d’une communication sans fil, par ondes électromagnétiques qui émet à courte portée.

      La NFC a été lancée conjointement par Sony et NXP-Philips, et les 2 géants ont été rejoints par tous les autres fabricants de téléphones et tablettes. Ses caractéristiques techniques sont :

    – Les informations sont échangées à une distance courte, pouvant aller jusqu’à 10 cm.Il vaut mieux la limiter à moins de 3 cm.
-Un débit pouvant aller de 106 à 424 kbit/s.
-Une modulation par amplitude ASK, amplitude-shift keying, et un codage Manchester ou Modified Miller.
-Un protocole de transport : ISO/IEC 14443-A, ISO/IEC 14443-B ou même ISO/IEC 18092

   –Spécifications série ICODE, MIFARE (Classic et Ultralight) ou NTAG

TELEPHONES ET TABLETTES NECESSAIRES

    Il faut que la NFC équipe le téléphone ou la tablette. Pour cela, il vaut mieux vérifier sur son téléphone ou sa tablette car il est facile de savoir, et en même temps d’activer la NFC : Il suffit de se rendre dans les paramètres de l’appareil.

     Il faudrait aussi savoir quel type de NFC équipe son appareil, car les TPE doivent avoir la même compatibilité que l’appareil qui sera scruté. Généralement tous les téléphones et les tablettes moyennes et haut de gamme sont équipés de NFC série NTAG, sauf les iPhone 6.

     On peut consulter la liste du site ci-dessous. C’est une liste très riche, elle contient plus de 500 modèles de beaucoup de marques (13 pages Word). Je vais les citer ci-dessus pour ne défavoriser aucune : Apple, Asus, BlackBerry, Google Nexus, HTC, Huawei, LG, Microsoft, Motorola, Nokia, Oppo, Samsung, Sony, Xiaomi. Elle est toujours mise à jour avec tous les appareils Smartphones et Tablettes ainsi que les types de puces NFC qui les équipent : NTAG, MIFARE Classic ou MIFARE Ultralight.

  Le site est : https://www.shopnfc.com/fr/content/7-portables-et-tablettes-compatibles-avec-les-tags-nfc

     On y trouve aussi le système d’exploitation. Et on constate que même des PC portables sont équipés de NFC mais ce ne sera pas pour effectuer des paiements. Ce sera plutôt pour le transfert de fichiers comme avec Bluetooth ou wifi. Les fichiers ne doivent pas être volumineux car le débit n’est pas très haut, on sait que le maximum est 424 Kbits/s.

            Le fait que le smartphone ou la tablette soient équipés de plusieurs types de NFC leur permet d’être lus par des TPE, pour le contrôle d’accès ou même l’ouverture de porte etc.

SECURITE ET RISQUES DE LA NFC

     La NFC présente de nombreux avantages énumérés précédemment, mais la question de la sécurité se pose aussi. Une technologie sans fil peut faire peur, puisqu’il parait simple, pour des personnes déterminées, de capter des informations sans accéder physiquement au téléphone portable visé.

   Pourtant, cette technologie est plutôt sécurisée par les normes utilisées. Mais en matière de sécurité informatique des problèmes de sécurité pourraient se poser lorsqu’un téléphone ou une tablette est infectée par une application malveillante. Mais dans tous les cas, la technologie NFC est relativement sécurisée,

   Les montants de moins de 400 DH et la distance de moins de 10 cm sont des atouts pour la sécurité. Il existe aussi la possibilité de désactiver la NFC lorsqu’on ne l’utilise pas, afin d’être certain de ne pas se faire voler des données à son insu.

TERMINAL DE PAIEMENT ELECTRONIQUE(TPE)

        Un terminal de paiement électronique (aussi appelé TPE) permettent de lire les données d’une carte bancaire, magnétique, à puce ou à NFC, d’enregistrer une transaction, et de communiquer avec un serveur à distance. Il existe sur le marché une multitude d’appareils avec toutes les possibilités des cartes et des mobiles. On peut les louer ou les acheter. Ils sont gérés par des logiciels. Ces différents logiciels de paiement bancaire sont développés à partir de spécifications techniques. Par exemple en France, les spécifications sont présentées dans le Manuel du paiement électronique (MPE) établi par le Groupement des Cartes Bancaire

    

PERSPECTIVES ET AVENIR

          Il faudrait, à l’instar des autres pays, une cellule de suivi pour que l’utilisation de ce mode de paiement atteigne le plus possible de commerçants et d’utilisateurs même dans les campagnes les plus reculées et ce sont surtout ceux-là qui en tireront le plus de profit car les banques sont loin.      

        Au lieu de favoriser les TPE des banques, relativement chers, il faut que les TPE soient des téléphones et des tablettes ainsi le prix du TPE sera très bas moyennant une application sur ANDROID .Ils existent déjà ailleurs et en plus si les développeurs marocains sont encouragés, le prix sera bas, des emplois seront créés et en plus on n’aura pas de sortie de devise.

     Le paiement mobile par NFC est prometteur, il faut y croire et faire le suivi de son évolution.

                                    Par M.Belhaf Lahcen ingénieur Télécom.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet woolrich outlet woolrich outlet woolrich outlet moncler outlet moncler outlet moncler outlet golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher stone island outlet stone island uk stone island stone island outlet supreme outlet supreme outlet online
LTE.ma 2020 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH