samedi , 20 avril 2019
Accueil » Régulation » PRINCIPAUX RESULTAS DES TRAVAUX DE LA 20e CONFERENCE DES PLENIPOTENTIAIRES DE L’UIT

PRINCIPAUX RESULTAS DES TRAVAUX DE LA 20e CONFERENCE DES PLENIPOTENTIAIRES DE L’UIT

Par : Mohammed HAMMOUDA Ingénieur des  télécoms(*)

Par : Mohammed HAMMOUDA Ingénieur des télécoms(*)

La 20e Conférence de plénipotentiaires (PP-18) de l’Union internationale des télécommunications (UIT) s’est tenu à Dubaï du 29 octobre au 16 novembre 2018 avec la participation de plus de 2300 participants, de 180 pays, y compris des chefs de gouvernement, des ministres et d’autres délégués de la plupart des 193 Etats membres de l’UIT, ainsi que des représentants des 700 sociétés privées, 150 institutions universitaires et d’organismes nationaux, régionaux et internationaux.

Cette Conférence est l’organe suprême de décision de l’UIT, l’agence spécialisée des Nations Unies pour les TIC. Tenue tous les quatre ans, cette conférence est le principal événement au cours duquel les États membres de l’UIT dégagent un consensus sur les grands problèmes internationaux en matière de TIC, élisent les dirigeants aux postes de responsabilité de l’Union et décident d’une feuille de route pour les travaux de l’UIT au cours des quatre prochaines années, y compris les objectifs stratégiques et les plans financiers.

L’ordre du jour PP-18 a porté sur les objectifs de développement des Nations Unies dont les piliers comprennent la fracture numérique, l’intégration sociale, l’équilibre entre les sexes, l’alphabétisation numérique, une meilleure collaboration internationale, le commerce numérique, la sécurité électronique, les technologies émergentes et d’autres thématiques.

La délégation représentant le Maroc à cette conférence, conduite par S.E. Hamid AIT OUALI Ambassadeur de S.M. Le ROI au Emirats Arabes Unis, était composé de 22 personnes, représentant le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, le Ministère de l’Industrie de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, de l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications, de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle et de l’Opérateur des télécommunications Orange.

PRINCIPAUX RESULTATS DE LA CONFERENCE PP-18 :

La Conférence a procédé au renouvellement quadri annuel des instances dirigeantes de l’UIT par des élections concernant les membres du Conseil, le Secrétaire général, le Vice-Secrétaire général et les Directeurs des quatre bureaux de l’UIT.

Elle a également élu les membres du Comité du Règlement des Radiocommunications (RRB/Radio Regulation Board).

 Dans ce cadre le Maroc a été réélu membre de Conseil et M. Hassan Talib de l’ANRT élu membre du RRB pour la région Afrique de l’UIT.

 Il est à noter que l’événement remarquable de la PP-18 est le grand progrès enregistré vers la parité entre les sexes. Cette conférence, enregistrant une percée record en matière de parité hommes-femmes, a élu :

  • La première femme à l’un des cinq postes de direction durant les 153 ans de l’histoire de l’Organisation, à savoir le poste de Directeur du Bureau de développement des Télécommunications ;

  • Trois femmes au Comité du Règlement des Radiocommunications (RRB) ;

 En termes de participation, près de trois participants sur 10 à la PP-18 étaient des femmes, elles étaient deux sur 10 lors de la dernière Conférence de plénipotentiaires, tenue en 2014.

 En outre, pour la première fois dans l’histoire des conférences des plénipotentiaires, les États membres ont élu plus de femmes que d’hommes aux présidences des commissions de cette conférence : quatre commissions sur sept.

Pour les postes de direction de l’UIT les élections se sont concrétisées par les résultats suivants :

  1. Houlin Zhao, de Chine, est réélu au poste de Secrétaire Général de l’UIT.

  2. Malcolm Johnson, du Royaume-Uni, est réélu au poste de Secrétaire Général Adjoint de l’UIT.

Le Dr Chaesub Lee, de la République de Corée, est réélu au poste de Directeur du Bureau de Normalisation des Télécommunications.

Mme Doreen Bogdan-Martin, des États-Unis, est élue au poste de Directrice du Bureau de Développement des Télécommunications.

  1. Mario Maniewicz, de l’Uruguay, est élu au poste de Directeur du Bureau des Radiocommunications.

 Concernant les résultats et mis à part les décisions relatives à la feuille de route pour les travaux de l’UIT au cours des quatre prochaines années, y compris des objectifs stratégiques et des plans financiers, les Etats membres participant à la PP-18 ont adopté les principales et importantes résolutions suivantes à caractère socio-économique et d’innovation technologique :

  1. Les Objectifs du développement durable

La Conférence a approuvé le Plan stratégique et financier de l’Union qui fixe les objectifs pour 2020-2023, l’affirmation du rôle de l’UIT pour faciliter les progrès vers la mise en œuvre des objectifs de développement durable par le biais des TIC. Ces objectifs sont répartis en cinq objectifs stratégiques : la croissance ; l’inclusion ; durabilité ; innovation ; et le partenariat.

  1. L’Innovation

Les États membres de l’UIT ont également adopté une nouvelle résolution visant à promouvoir un environnement propice à l’innovation des télécommunications / TIC, centrée sur les petites et moyennes entreprises (PME), start-ups, centres d’incubation et les jeunes entrepreneurs. Les PME sont une source de nouvelles idées et de l’innovation, et représentent souvent une part importante de l’économie dans les pays en développement. Les États membres de l’UIT ont, par conséquent, également décidé d’introduire des frais réduits d’adhésion pour eux et de favoriser leur participation dans le cadre de l’ITU Telecom World.

  1. Les services Over-the-top (OTT)

L’évolution du secteur des télécommunications / TIC a conduit à de nouvelles structures de marché, les modèles d’affaires, les stratégies d’investissement et des sources de revenus. Les services OTT qui fonctionnent « over-the-top » (surfent au-dessus) sur des infrastructures de télécommunications existantes, ont joué un rôle croissant. Une nouvelle résolution reconnaît le rôle positif des OTT dans la promotion des avantages socio-économiques et que la coopération mutuelle entre les OTT et les opérateurs de télécommunication peut être un élément de renforcement de modèles d’affaires viables, innovants et durables.

  1. L’Internet des objets (Internet of Things/IoT)

Les États membres de l’UIT ont décidé de promouvoir les investissements dans le développement de l’Internet des objets (IoT), et dans les villes et collectivités intelligentes et durables pour soutenir les objectifs de développement durable. IoT fait référence au réseau de dispositifs informatiques avec des capteurs intelligents et logiciels intégrés ; permettant à des milliards d’appareils et d’objets de se connecter les uns aux autres, recueillir de l’information en temps réel et d’envoyer ces données, via la communication sans fil, à des systèmes de contrôle centralisés. Ceux-ci, à leur tour, assurent la gestion du trafic, réduisent la consommation d’énergie et d’améliorent un large éventail d’opérations et services urbains.

  1. Les futurs réseaux pour les pays en développement

 Les États membres de l’UIT ont décidé de poursuivre les travaux de l’UIT relatives au déploiement des futurs réseaux de TIC dans les pays en développement. Les futurs réseaux tels que la 5G sont appelés à jouer un rôle central dans l’économie numérique. Ils soutiendront des applications telles que les maisons et les bâtiments intelligents, les villes intelligentes, la vidéo 3D, travailler et jouer dans le nuage, la chirurgie médicale à distance, la réalité virtuelle et augmentée et les communications massives « machine à machine » pour l’automatisation industrielle et les voitures auto-conduite.

  1. Combler le « déficit de normalisation »

Les États membres de l’UIT ont décidé de promouvoir la participation accrue des pays en développement dans le processus de normalisation de l’UIT afin qu’ils puissent développer plus rapidement leur économie numérique. Des normes internationales, se développant rapidement en conformité avec les principes de connectivité mondiale, l’ouverture, l’accessibilité, la fiabilité, l’interopérabilité et la sécurité, sont essentielles pour générer la confiance pour les investissements dans les TIC. Les normes internationales peuvent être utilisées pour élaborer des normes nationales qui peuvent aider à introduire ou à passer à de nouvelles technologies en temps opportun.

  1. L’égalité des sexes

Les États membres de l’UIT ont décidé de renforcer les efforts visant à faire progresser l’égalité des sexes au sein de l’UIT et dans le secteur des TIC, par exemple en examinant leurs politiques et leurs pratiques respectives afin d’assurer que le recrutement, l’emploi, la formation et la promotion des femmes et des hommes dans le secteur des TIC sont entreprises sur une base juste et équitable.

  1. L’Accessibilité

L’UIT a été chargé de partager les meilleures pratiques mises en œuvre en faveur de l’accès aux télécommunications / TIC pour les personnes handicapées et les personnes ayant des besoins spécifiques et de promouvoir la collecte et l’analyse des données statistiques sur le handicap et l’accessibilité que les États membres peuvent considérer lors de la préparation et la conception leurs propres politiques publiques visant à promouvoir l’accessibilité.

  1. La Protection des enfants en ligne (Child Online Protection/COP)

Aujourd’hui, des millions d’enfants utilisent des appareils mobiles connectés et sont en ligne à un jeune âge. Bien que cela ouvre de nouvelles opportunités pour l’éducation innovante, elle apporte aussi une variété de risques, allant du cyber intimidation à l’exposition à des contenus inappropriés et dangereux. Pour l’« Initiative la protection des enfants en ligne de l’UIT (COP) »,  la Conférence a décidé de travailler avec les États membres et les partenaires en vue de diffuser des méthodologies de travail pour la production de données et statistiques dans le but de maximiser la comparaison des données entre les pays.

  1. La cyber-sécurité

Les États membres de l’UIT ont décidé de renforcer le rôle de l’UIT dans la construction de la confiance et la sécurité dans l’utilisation des TIC, par la promotion d’une culture dans laquelle la sécurité est considérée comme un processus continu et itératif et le soutien des activités normatives de l’UIT. Le nombre, la gravité et la diversité des cyber menaces et attaques ont augmenté. Elles peuvent compromettre la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des informations critiques et les infrastructures. Ils peuvent impacter le développement économique et social des pays.

Les États membres participant à la PP-18 ont clôturé leurs travaux en réaffirmant leur attachement à la vision commune d’un monde connecté, où l’information et les technologies de la communication (TIC) sont une source de bien pour tout un chacun, partout  et mandate l’Union pour réaliser cette vision.

(*)Mohammed HAMMOUDA Expert en Radiocommunications et Technologies de diffusion Radio et Télévision

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet woolrich outlet woolrich outlet woolrich outlet moncler outlet moncler outlet moncler outlet golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher stone island outlet stone island uk stone island stone island outlet supreme outlet supreme outlet online
LTE.ma 2019- ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH