jeudi , 5 décembre 2019
Accueil » tribune libre » LES TIC ET LA COOPÉRATION MÉDITERRANÉENNE
LES TIC ET LA COOPÉRATION MÉDITERRANÉENNE

LES TIC ET LA COOPÉRATION MÉDITERRANÉENNE

Pour que le Sud ne perde pas le Nord

 

Par Pr. Daoud Abdelaziz Expert UNIDO

Par Pr. Daoud Abdelaziz
Expert UNIDO

Les technologies de l’Information et des communications (TIC) constituent un moyen privilégié de catalyser les principaux objectifs de développement durable. Des actions de coopération entre l’UE et les pays tiers méditerranéens (PTM) dans le domaine des TIC seraient de nature à favoriser la connaissance et la compréhension mutuelle. Mais de quoi s’agit-il au fait ?


LES TIC…
FACE AUX TICS !

Les TIC constituent le centre nerveux de la société contemporaine dans la mesure où ces technologies sont vitales pour les échanges commerciaux, les activités de gestion ou de contrôle, voire les relations interpersonnelles. Toute évolution des TIC est susceptible d’exercer un impact profond sur toutes les sphères de la société.

Il est clair que les pays tiers méditerranéens sont à la traîne en matière de développement des infrastructures de télécommunications. Toutefois, certains pays n’accusent pas un tel retard par rapport à l’UE, et l’on observe de remarquables progrès dans des domaines tels que la numérisation, la transmission de données, les communications mobiles ainsi que les liaisons par satellite et par fibres optiques.

Les connexions Internet étaient encore quasi inexistantes, il ya quelques années, en raison surtout de l’absence de connectivité entre les pays méditerranéens. Si le monde universitaire a fait œuvre de pionnier dans les années 80, ce n’est que récemment que le secteur privé et, à sa suite, les organismes publics ont pris conscience du  potentiel  de ces technologies. Depuis 1994, les liaisons Internet ont augmenté de façon exponentielle et tous les PTM, sont aujourd’hui connectés. Pourtant d’une manière générale,  le sous-développement technologique, dans une période de changement technologique rapide dans le reste du monde, entraîne l’impossibilité absolue pour les PTM de soutenir la concurrence  internationale surtout dans la production manufacturière et dans les services avancés. La technologie peut incontestablement jouer un rôle pivot dans la convergence des niveaux de productivité du travail. C’est pourquoi il  serait  hautement  souhaitable  de  promouvoir le transfert de technologies vers les pays de la rive du Sud du bassin méditerranéen. Ceci permettrait également de contribuer au renforcement et à l’élargissement du cadre de la politique euro-méditerranéenne.

QUELLE COOPÉRATION EURO- MÉDITERRANÉENNE ?

Lors de multiples forums  internationaux, les experts méditerranéens n’ont cessé de recommander des actions plus déterminées et plus précises visant à établir une coopération active dans le domaine des TIC.

Pourtant, si nous analysons le contenu de ces réunions, nous constatons qu’elles ne débouchent en majorité que sur des protocoles d’accord généraux qui ne prévoient, guère d’actions spécifiques et concrètes.

Les principales difficultés relevées par les experts sont les suivantes :

Les carences des infrastructures de télécommunications dans les pays méditerranées. Il faut savoir, par exemple, que la couverture téléphonique est plus qu’insuffisante dans la plupart des pays de la méditerranée du Sud.

Le retard accusé par les PME qui n’ont pas encore pleinement intégré les applications télématiques dans leurs processus de production, de gestion et de marketing.

Les autorités publiques et les administrations des PTM n’ont pas mobilisé suffisamment de ressources humaines et matérielles pour la généralisation de ces technologies. Cette situation s’explique également par la méfiance envers les nouvelles technologies, dans la mesure où celles-ci ont des répercussions difficilement contrôlables.

Face à ces problèmes qui entravent la pénétration des TIC dans les PTM, nous pouvons mettre en valeur les avantages de la généralisation des TIC dans les sociétés méditerranéennes. Trois principaux arguments sont ainsi avancés :

 Les TIC génèrent un renforcement de la compétitivité car l’automatisation des processus permet aux entreprises d’améliorer leurs produits, de pratiquer une politique de qualité et de flexibiliser la production.

 Ce sont les économies présentant le plus fort coefficient de pénétration technologique qui ont généré le plus grand nombre d’emplois. Les études les plus récentes confirment la corrélation entre TIC et création d’emplois. D’un point de vue prospectif, la création d’emplois dans les pays du Sud représente un défi majeur, et les TIC peuvent contribuer à atteindre cet objectif.

 A moyen terme, le développement de réseaux télématiques internationaux dans les pays du Sud devrait se traduire par une amélioration de la qualité de vie.

Les réseaux favorisent en outre un contrôle plus efficace et plus rapide de l’impact de l’activité humaine sur l’environnement. Ce fait justifie déjà par lui seul l’action conjointe des pays méditerranéens. La recherche de solutions dans un cadre purement national serait d’avance vouée à l’échec.

En ce qui concerne la formation, facteur clé de compétitivité, les recommandations internationales font ressortir les priorités suivantes :

– Un engagement et une augmentation des investissements dans les R&D des TIC de la part du secteur public comme du secteur privé,

– La coopération entre l’université et le monde de l’entreprise, objectif que les pays méditerranéens et même les pays européens sont encore loin d’avoir atteint.

– La création de réseaux de coopération reliant des entreprises de divers pays, dans le but notamment d’échanger des informations sur les produits, les nouvelles applications, les techniques de marketing et les relations commerciales.

EXEMPLES DE PROJETS COOPÉRATIFS

La société civile est un immense champ d’opportunités pour les applications télématiques. Voici quelques une des projets en cours sur ce terrain :

 Des systèmes d’information et de communication basés sur un serveur Internet, faisant office de porte d’accès      à l’ensemble des informations disponibles sur le réseau concernant les PTM.

 Un système méditerranéen de certification des compétences professionnelles, visant à l’ouverture potentielle du marché de l’emploi aux travailleurs en provenance des PTM. Dans le cadre de ce système, tout travailleur pourrait valider son expertise et son expérience professionnelle et obtenir une certification de ses compétences à un niveau international.

 Un projet de télémédecine portant sur la transmission d’images radiologiques (téléradiologie) entre hôpitaux, dans le but de faciliter le diagnostic et de favoriser la recherche coopérative. Ce projet pilote est réalisé conjointement par l’hôpital des Enfants de la Timone (Marseille) et un hôpital tunisien.

UN PARTENARIAT INCONTOURNABLE

Les volets du partenariat euro-méditerranéen se trouveraient directement renforcés par le développement d’infrastructures et d’applications TIC. Il conviendrait également de :

Promouvoir la libéralisation des marchés des TIC dans la zone euro-méditerranéenne de libre-échange : médias électroniques, ordinateurs, électronique grand public, téléphonie et technologies satellitaires.

Apporter un soutien  financier au développement de l’industrie multimédia via des projets de coopération réunissant des institutions de l’UE et des PTM en vue de promouvoir la conception, et la diffusion de toute une gamme d’applications dans des domaines tel que la santé publique, le télé-enseignement , l’environnement, les transports, etc.

De faire de la formation aux TIC une véritable priorité, en vue de faciliter l’intégration des utilisateurs des PTM dans le contexte international.

Ce sont là les grandes lignes et les objectifs visés de ce partenariat euro-méditerranéen qui devrait se concrétiser d’une manière plus rapide et plus soutenue. Il est vrai que de tels partenariats ne peuvent se réaliser aisément.

L’enthousiasme des uns et la conviction des autres ne peuvent que « huiler » et renforcer encore plus cette dite coopération méditerranéenne qui ne peut aboutir et réussir que si la plupart des pays de la rive Sud de la Méditerranée croient fermement aux avantages indiscutables des nouvelles technologies de l’informatique et de la communication.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher louboutin pas cher pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet pandora outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet stone island outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet peuterey outlet woolrich outlet woolrich outlet woolrich outlet moncler outlet moncler outlet moncler outlet golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet nike tn pas cher stone island outlet stone island uk stone island stone island outlet supreme outlet supreme outlet online
LTE.ma 2019 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH