mercredi , 21 février 2018
Accueil » Evénements

Evénements

1-L’ANRT a organisé en novembre 2017 un séminaire sur « La régulation télécoms en Afrique » :

 L’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications a organisé du 14 au 16 novembre 2017, à Rabat, un séminaire international sur « La régulation télécoms en Afrique ». Des participants, issus notamment des régulateurs francophones du Continent, ont pris part à cet évènement.

2-Orange Maroc fait son bilan après un an d’existence et promet la fibre à 200MB/s :

Le 8 décembre 2017 à Casablanca, l’opérateur Orange Maroc a fêté le premier anniversaire du rebranding de Méditel en Orange Maroc. « Un rebranding accompagné d’une nouvelle stratégie, orientée en priorité vers l’amélioration de la relation client. Pour Orange Maroc, le bilan, un an après, est très positif. Les clients ont perçu ce changement de manière très positive. Ce n’était pas juste un changement de logo. Il s’agissait d’un profond changement avec beaucoup d’investissements sur le haut débit et une amélioration très forte de tout ce qui est interface digital, c’est-à-dire le site web, l’application mobile. Nous avons aussi complètement transformé nos boutiques et nous avons aussi beaucoup travaillé sur le service client pour l’améliorer. Donc, les clients ont constaté qu’il y avait un changement réel », a assuré le DG d’Orange Maroc.

3-la CGEM Maroc a Organisé en partenariat avec le Mouvement des entreprises de France (MEDEF international), un forum économique, en présence du Chef du Gouvernement marocain et le Premier Ministre français  le 16 novembre 2017:

Suite à l’invitation de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le Directeur de l’entreprise PTT Maroc M. Ahmed Khaouja, a assisté avec d’autres entreprises marocaines à la réunion tenue sous le thème « Bâtir les ponts pour la croissance et l’emploi » entre le Maroc et la France. Ont aussi assisté à cette rencontre de Skhirate avec la présence du chef du Gouvernement Marocain et le Premier Ministre français plusieurs entreprises françaises dont celles opérant dans le domaine du digital. La Présidente de la CGEM a entre autres souligné que les économies des pays sont de plus en plus connectées et dépendantes du numérique, telles que les solutions liées au stockage des données, à la cyber-sécurité et à l’influence de l’intelligence artificielle sur l’organisation des systèmes productifs. Ainsi, la présidente de la CGEM a estimé que pour faire mieux et plus, il est nécessaire d’anticiper ensemble les nouveaux métiers de demain, dans les énergies renouvelables, les objets connectés, le Big data, les Fintech, l’éducation et la santé et d’être inclusif dans le partage de ce potentiel de croissance qui devra être portée, aussi bien par les grandes entreprises locomotives, que les PME et TPE à travers un maillage intelligent autour des grands projets industriels. Lors de cette rencontre M. Ahmed Khaouja Directeur de PTT Maroc a sensibilisé les entreprises et les politiques présents à la session présidé par M. Med Horani à songer (Maroc + France) à  la création de l’équivalent des sommets de la COP pour la régulation de l’intelligence artificielle et ce au niveau mondial.

4-Signature d’une Convention de Coopération entre L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé et L’Académie d’Ingénierie de Chine:

Une convention a été signée entre l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé de Casablanca au Maroc et l’Académie d’Ingénierie de Chine pour promouvoir la coopération dans le domaine des sciences médicales entre les deux pays le 6/12/2017. Cette convention vient couronner une série de rencontres et de négociations entre les deux institutions afin de mutualiser leurs efforts en vue de promouvoir et faciliter la coopération entre les spécialistes des disciplines médicales et de la recherche scientifique de leurs pays.

5- Fiscalité locale : les détails de la réforme :

Le ministère de l’intérieur au Maroc est très bien avancé dans la préparation du projet de loi modifiant le cadre législatif régissant la fiscalité locale. Selon de hauts responsables au ministère, le travail de réforme, dont les concertations sont toujours en cours, est réalisé à 80%. «Suivant le calendrier législatif, le nouveau texte sera versé dans le circuit d’adoption au premier trimestre 2018», informe une source proche du gouverneur chargé de la fiscalité locale.

Le projet de loi vient corriger les dysfonctionnements et combler les lacunes des textes régissant actuellement la fiscalité locale. Il s’agit de la loi 47-06 sur les taxes locales et la loi 39-07 édictant des dispositions transitoires sur les redevances et contributions dues aux collectivités territoriales. «Ces deux lois datent de 2008 et se basent sur les premiers textes de la fiscalité locale qui remontent aux années 1960», rappelle-t-on au ministère. Espérant que par ces réformes on va aboutir à La nécessité d’harmoniser les redevances payées par les opérateurs télécoms pour le passage de leurs fibres optiques et pour l’installation de leurs stations radio dans le domaine des communes au Maroc.

6-L’Ecole Nationale des Sciences Appliquées de Khouribga a organisé le 29 Novembre 2017, la 1ère édition des Journées Réseaux et Télécoms « NETCOMdays »:

L’École Nationale des Sciences appliquées de Khouribga, en collaboration avec le club des Réseaux et Télécoms « CRT ENSA Khouribga »,  a organisé avec succès le mercredi 29 Novembre 2017, la 1re édition des Journées Télécoms NETCOM DAYS sous le thème « Jeunes lauréats et Défis d’Intégration dans le Marché du travail ». Cet événement avait pour objectif principal de rassembler des différents acteurs agissant dans le domaine du R&T, dont les chefs d’entreprises, les organismes de certification, les ingénieurs, les professeurs et les étudiants… afin de discuter, explorer et partager de nouvelles idées et solutions qui facilitent l’intégration des jeunes lauréats dans le marché du travail. PTT Maroc a participé à cet évènement très bien organisé.

7-Journée sur le « Très Haut Débit » prévue le 15 février au CNRST Rabat Maroc :

La représentation d’IEEE Signal Processing au Maroc organise une « Journée sur le Très Haut Débit » prévue le 15 février au CNRST à Rabat. PTT Maroc participera à cette journée en assurant un exposé sur « La FTTH technologie et régulation ».

8-Au Salon mondial des inventions BIXPO en Corée du Sud, la Marocaine Laila Sedki chercheur à l’EMI de Rabat a reçu un prix pour son invention :

Dr Laila Sedki depuis le salon mondial BIXPO à Gwangju, en Corée du Sud a reçu un prix de l’invention. Cet inventeur de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI) à Rabat a reçu cette distinction pour son projet Solardo ou plus précisément « Solar Daylighting Optical fiber system », qu’elle a mis au point avec le Professeur Mohammed Maaroufi de l’EMI de Rabat. Solardo est en fait un système d’éclairage naturel de type panneaux solaires à la différence qu’il utilise une fibre optique un peu particulière. Pour mémoire en janvier 2017, Lte magazine a déjà réalisé avec Laila Sedki un entretien par rapport à cette invention pour laquelle elle a reçu ce prix( Lien de cet entretien : http://ltemagazine.com/entretien-avec-lemi-par-rapport-a-solardo).

9- une journée mondiale pour l’innovation et la créativité :

 L’Assemblée Générale des Nations Unis a proclamé le 21 avril de chaque année comme journée mondiale de la créativité et de l’innovation, lors de   sa session d’avril 2017. L’innovation et la créativité sont devenues une priorité au service du développement dans tous les pays du monde. Si l’innovation et la créativité  permettent aux entreprises de renforcer leur position concurrentielle sur les marchés, elle permet aussi aux pays, d’assurer de la croissance économique et la création d’emplois.

10- Un nouveau fonds de 200 millions de dirhams pour financer les start-ups

Le Technopark de Casablanca a mis en place, avec d’autres partenaires, un fonds de 200 millions de dirhams pour le financement des start-ups innovantes dans les technologies de l’information et de la communication. Baptisé Maroc Numeric Fund II (MNF II), ce nouveau dispositif bénéficie du soutien de la Caisse Centrale de Garantie (CCG) et de trois banques, à savoir BMCE Bank, Attijariwafa Bank et Chaâbi Capital Investissement. Par ailleurs, la loi de finances 2018 au maroc favorise les investissements dans les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies. « Il est prévu d’accorder aux contribuables, personnes physiques ou morales, qui prennent des participations dans le capital des dites entreprises, une réduction d’impôt égale au montant de l’impôt correspondant au montant de leur participation ». Dans la loi de finances du Maroc 2018 on a prévu des avantages fiscaux pour les entreprises qui participent dans la création des startups. Non suffisant car il y a lieu d’envisager des facilités pour permettre un accès des startups aux  marchés des administrations.

 11- En octobre 2017, à l’ONU, on a parlé avec un robot à propos de l’intelligence artificielle et du développement durable :

01

Tout un symbole. Lors d’une réunion qui s’est tenue au mois d’octobre 2017 à l’ONU pour évoquer les avantages et les risques de l’intelligence artificielle (AI), un robot à apparence humaine faisant partie des intervenants. La réunion « The future of everything » (l’avenir de tout) voulait mettre en évidence des bénéfices de l’intelligence artificielle pour atteindre les Objectifs du développement durable (ODD) mais aussi les questions éthiques, les questions de droits de l’homme et des risques pour la sécurité que représente la montée des robots.

Le robot humanoïde Sophia a été très chaleureusement applaudi avant d’engager la « conversation » avec la vice-secrétaire générale de l’ONU, la Nigériane Amina Mohammed.
Que peut faire l’ONU pour aider la multitude de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à Internet ni même l’électricité ?, a demandé celle-ci. Réponse de Sophia, qui citait un auteur de science-fiction connu, William Gibson : « L’avenir est déjà là. Seulement il n’est pas très équitablement distribué. » Et d’ajouter : « Si nous sommes plus intelligents et que nous nous focalisons sur des résultats de type gagnant-gagnant, l’AI pourrait aider à distribuer de manière efficace les ressources existantes du monde, telles la nourriture et l’énergie. ».

12- Université Med VI des Sciences de la Santé a organisé une conférence le 20  décembre 2017 sur le thème «L’innovation une opportunité pour de nouveaux horizons pour le Maroc »:

02

  1. Ahmed Khaouja Directeur de PTT Maroc a donné une conférence sur sur le thème «L’innovation une opportunité pour de nouveaux horizons pour le Maroc ». voir vidéo : https://youtu.be/Bs9QE-d5_Xo

13-  Mascir a fêté le 21/12/2017 son dixième anniversaire

La fondation Mascir (Moroccan foundation for advanced science, innovation and research), qui se trouve à Madinat Al Irfane et non loin de l’INPT à Rabat,  est au service de la recherche appliquée et de l’innovation au profit des entreprises industrielles et ce depuis 2007. Pour fêter  cet anniversaire, MAScIR  a organisé, le 21 décembre 2017 à Rabat, une conférence et une visite de ses différents laboratoires. Soulignons que la rencontre a réuni plusieurs personnalités du monde économique et politique parmi lesquelles M. Ahmed Khaouja Directeur de PTT Maroc.

14- Neuf clés pour comprendre le bitcoins:

Le journal le Monde a publié un dossier le vendredi 22 décembre un dossier consacré aux bitcoins. Ce qui est intéressant dans ce dossier c’est les 9 clés pour comprendre le bitcoins et ce en comparaison avec les jeux de Monopoly. Voir lien suivant :

http://mobile.lemonde.fr/economie/article/2017/12/19/neuf-cles-pour-enfin-comprendre-la-cryptomaniales-bitcoins-les-billets-de-monopoly-2-0_5231845_3234.html.

15- 20 ans depuis la création de l’Agence Nationale de la Règlementation des Télécoms (ANRT) au Maroc:

“On n’a pas tous les jours 20 ans”. L’ANRT a débuté en 1998 par l’adoption de la loi 24-96. l’ANRT est régit par la loi n° 24-96 telle quelle a été modifiée et complétée par la loi n°79-99, la loi n°55-01, la loi n°29-06, la loi n°59-10, la loi n°93-12.  Un projet de loi est en cours de préparation après le retrait du projet 121-12. Les missions confiées à l’Agence sont multiples et diversifiées. Certaines des activités de l’ANRT sont liées à la mission de régulation d’autres sont assurées pour le compte de l’Etat du fait de leur proximité avec le domaine des télécommunications. L’Agence a été instituée auprès du chef du gouvernement en tant qu’établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. L’Agence est soumise à la tutelle de l’Etat. L’Agence est composée de trois organes : le Conseil d’Administration, le Comité de gestion, et le Directeur. Un comité des infractions était normalement prévu dans le projet de loi 121-12. Pour plus d’information voir (www.anrt.ma).

 

 

 

 

 

LTE.ma 2018 - ISSN : 2458-6293 Powered By NESSMATECH